Ce livre est issu d'une thèse, dirigée par Françoise Picq, qui a reçu un prix du Monde de la recherche universitaire. C'est une analyse lucide et engagée de la situation politique des femmes dans le contexte de la politique iranienne actuelle depuis la révolution islamique. Préfacé par la juriste Jacqueline Costa-Lascoux, il montre le lien entre l'islamisme politique, avec son utopie d'une société idéale islamique et une gestion du genre sexiste, qui conduit pour l'ensemble de la société à une modernisation sans démocratie.

Islam politique, sexe et genre. A la lumière de l'expérience iranienne

Dans le débat sans cesse renouvelé sur l’islamisme, il y a un sujet grandement absent, malgré son omniprésence : la question des femmes. Si parmi les images évoquées à l’esprit lorsqu’on parle d’islamisme, l’image de la femme voilée surgit rapidement, paradoxalement, ce sujet n’occupe qu’une place marginale dans les réflexions sur la nature politique de l’islamisme en tant qu’idéologisation de l’islam.

J’ai fait l’expérience de cette absence et de ses malheureuses conséquences à différents titres.

Le nouvel homme islamiste - La prison politique en Iran

Les questions que pose l'islamisme ne relèvent pas d'un conflit de cultures ou de civilisations. Elles relancent pour chacun de nous, où que nous vivions, le problème des rapports entre la culture, la religion et la politique. "A partir d'aujourd'hui, le gouvernement d'Allah s'instaure en Iran." Cette déclaration de l'ayatollah Khomeyni, en avril 1979, marque le début d'une histoire dont on n'a pas fini d'analyser les origines et les conséquences. La prison politique en Iran est rapidement devenue l'expression de l'islamisme dans son essence idéologique. Elle fut le lieu d'application de sa vision du monde, des hommes et des femmes.

Ce livre montre comment se dissipa l'espoir, vite déçu, d'un équilibre entre le projet islamiste et le projet démocratique.

Femmes sous le voile face à la loi islamique

La place de la femme musulmane dans la société contemporaine est un enjeu politique et culturel décisif. Un enjeu illustré en France par l'affaire du foulard ; au Bangladesh par la condamnation de l'oeuvre de l'écrivaine Taslima Nasreen ; en Algérie par la violence des groupes islamistes. Le développement d'un mouvement islamiste, en Iran et ailleurs, a modifié le statut qui était réservé traditionnellement aux femmes depuis l'aube de l'islam. Pour les auteurs, les modèles différents de la femme musulmane - voilée, non voilée, islamiste, traditionnelle, occidentalisée - sont révélateurs des contradictions d'une religion qui s'estime menacée par la modernité.

La femme et le retour de l’islam - L’expérience iranienne

A la fin du 20e siècle, à l'époque de l'effondrement des grandes idéologies, l'islam s'affiche comme une idéologie politique capable de mobiliser des musulmans, en masse, dans la voie d'un retour aux sources. La victoire de Khomeiny en 1979 transforme la révolution iranienne contre la dictature du Shah en une révolution islamique et affirme la surprenante remontée de l'islam en tant que force politique. Aujoud'hui, partout où l'islam est présent, le mouvement intégriste se développe à un rythme non négligeable. Les femmes y jouent un rôle de plus en plus important. En Algérie, en Tunisie, en Egypte, au Maroc et en Turquie, le nombre de femmes voilées ne cesse de croître.