A la fin du 20e siècle, à l'époque de l'effondrement des grandes idéologies, l'islam s'affiche comme une idéologie politique capable de mobiliser des musulmans, en masse, dans la voie d'un retour aux sources. La victoire de Khomeiny en 1979 transforme la révolution iranienne contre la dictature du Shah en une révolution islamique et affirme la surprenante remontée de l'islam en tant que force politique. Aujoud'hui, partout où l'islam est présent, le mouvement intégriste se développe à un rythme non négligeable. Les femmes y jouent un rôle de plus en plus important. En Algérie, en Tunisie, en Egypte, au Maroc et en Turquie, le nombre de femmes voilées ne cesse de croître.

Mais qui est-elle, cette femme militante islamiste ?

Est-elle un être d'un autre âge, une femme à l'esprit suranné qui essaie de projeter le passé dans le présent, ou, au contraire, un modèle spécifique de la femme émancipée ? Est-elle une aliénée, le pilier et la victime d'un pouvoir patriarcal et religieux, ou bien est-elle la femme qui a retrouvé son identité perdue ? Est-elle un objet, un être chosifié au service des forces supérieures, ou bien est-elle un sujet conscient, une actrice sociale ?

Ces questions qui se posent aujourd'hui à chaque réflexion et à chaque débat sur la femme musulmane interrogent mon coeur et ma mémoire en tant que femme iranienne. L'expérience islamique en Iran nous concerne et nous invite à voir, observer et élucider. Cet essai est un premier pas dans cette voie. 

 Lire les critiques parues dans : Actu'elles / ANEF / BCLF / Le Soleil