Qui suis-je ?

Portrait de Chahla Chafiq Le persan est ma langue maternelle, une langue qui berce une littérature magnifique, qui véhicule une histoire et une expérience vertigineuses. Le français est ma langue d’adoption, ma langue d’exil, qui m’a donné la clé pour entrer dans une autre histoire, une autre littérature et une autre expérience tout aussi fascinantes.
Longtemps, j’ai réservé le français à mes essais et je n’écrivais mes nouvelles qu’en persan. Puis, j’ai dépassé cette frontière pour explorer, dans mes deux langues, tout genre d’écriture.
L’écriture est devenue mon lieu d’existence, hors frontières, pour vivre la liberté.

Le Monde Festival (17 septembre 2016)

La condition des femmes et les enjeux internationaux - France Culture (10/03/2016)

"Les intégristes sont obsédés par le corps des femmes" (Humanité, 21 octobre 2016)

Chahla Chafiq, sociologue, interroge l’islamisme sous l’angle du rapport entre le religieux, le politique, le sexe et le genre. Dès qu’une femme se voile, dit-elle, ce geste banalise un signe sexuel et symbolise une féminité soumise au regard de l’homme. La condition des femmes questionne radicalement le système social et politique, défend-elle.

Lire la suite...

La vallée

 

 

Si tu ne te relevais pas
Toi cheval blanc
Dans le vent
Tu ne graverais point
Dans ma mémoire
Le jardin

Ce vert rouge orange
Ouvrant les bras
A mon regard perdu
Qui allait sombrer
Dans les ténèbres
De la vallée

Debout j’étais
A la cime du rêve
Sur un pont sans fin
J’entendais seulement
Le sifflement du vent
Et sous mes yeux
Le creux de la vallée
Effrayant

Soudain à mes cotés
Tu t’es relevé
Juste pour un instant
Blanc tout blanc
Si blanc
Que j’ai vu
Les couleurs
Du jardin

Et le rouge vert orange
Du rêve
Ne périt pas
Dans les abîmes
Du cauchemar

 

Chahla Chafiq
Mai 2017